Fontenouilles

   

1535 : Fontenouilles appartient aux Célestins de Sens et s'appelle FONTENELLE-LEZ-CHARNY.

Les moines Célestins étaient les co-seigneurs du pays avec les barons de Chatillon sur Loing.

1778 Nous trouvons trace de Honoré David de Conflans, chevalier et seigneur de Truchien.

Mariage le 30 juin de cette même année à Fontenouilles, de André Henri de Birague, fils ainé de Justine

Marguerite Bellamy (veuve) et de Claude Henri de Birague (dcd), seigneur de la Mothe des Prés, avec Marie Femel, fille de Edme Femel, écuyer et seigneur de la gruerie.

1857 : La population est de 518 habitants.

Il y eu, un château dont il ne reste à ce jour qu'une partie des fossés. Nous trouvons la description de ce château dans le "Guide Pittoresque" de Victor Petit 1857-1860, dont nous publions l'intégrale ci-dessous :

" A 1500 mètres de ce village ( Fontenouilles ), dans un bois qui porte le nom caractéristique de la Salle et près d'une petite ferme appelée le Palais, sont les vestiges d'un vieux château dont le souvenir même est perdu. L'enceinte principale est composée de fossés de quinze mètres de largeur. Elle forme un vaste quadrilatère d'environ 800 mètres de tour, c'est à dire occupant une surface d'à peu près quatre hectares. A l'un des angles de cette enceinte on en trouve une plus petite, carrée aussi, de 100 mètres de côté, avec les vestiges de neuf tours qui la flanquaient, et des fossés de vingt mètres de large ayant encore huit à neuf mètres de profondeur. Ruine située au sommet d'un plateau très élevé d'où l'on jouit d'un immense panorama. Fontenouilles était jadis une des seigneuries de la baronnie de Châtillon sur Loing. Les seules traditions qui restent dans le pays sur ce vieux château, élevé peut-être au Moyen-Age sur l'emplacement d'un camp romain, sont celles d'une dévastation complète à la suite d'un siège meurtrier, où périrent tous ses défenseurs, et où les femmes elles-mêmes se tuèrent pour échapper à l'ennemi.

NDLR. Le seigneur de la Salle, à l'époque de la Révolution a été assassiné lors de la révolte de ses sujets (environ 200). Le château fut brûlé et démoli. Il se raconte que certaines pierres du château servirent dans la construction de fermes sur le plateau ".